Lancement de GenePlaza en Europe, la première plateforme génétique en ligne   

GenePlaza

Communiqué de presse

le 20 – Avril – 2018

 

www.geneplaza.com

Lancement de GenePlaza en Europe, la première plateforme génétique en ligne   

 

Actif depuis 2012 dans l’analyse des données génétiques, Alain Coletta et Robin Duqué lancent GenePlaza:

“La plateforme offre la possibilité aux particuliers d’accéder, à prix démocratique, aux informations relatives à leurs génomes et de découvrir l’incidence de l’ADN sur leurs modes de vie.”

 

  • Voulez- vous par exemple savoir si vous êtes plus performant le matin ou le soir?
  • Voulez-vous connaître la façon dont votre organisme réagit à certains aliments, votre tolérance au lactose ?
  • Voulez-vous apprendre comment votre palais apprécie le goût de certains aliments ?
  • Voulez-vous connaître vos origines?

 

Les réponses à ces questions se trouvent dans notre ADN. Grâce à la plateforme Gene Plaza, toute personne peut dorénavant obtenir et stocker ses données génétiques et les interpréter de manière à prendre des mesures pour améliorer son mode de vie.

 

Cette interprétation se fait grâce à des applications développées par des scientifiques du monde entier et accessibles via un smartphone ou un ordinateur.

 

GenePlaza est la première plateforme gérée par une société européenne offrant ce service en ligne à des particuliers .

A partir du mois d’Avril 2019, il sera étendu géographiquement vers les pays européens voisins (France, Royaume-Uni, Pays-Bas et Luxembourg) et visera à proposer une gamme plus étendue de plus de 100 applications génétiques.

 

Il existe aujourd’hui 8 millions d’individus disposant déjà de leurs données génétiques. On prévoit que cette population atteindra les 20 millions d’ici 2022. La plateforme GenePlaza vise à couvrir 15% de ce marché, soit 3 millions d’usagers qui auraient alors directement accès à leurs propres informations génétiques actualisées.

 

En pratique:

L’analyse de l’ADN se fait via la salive. Le particulier commande un kit de test ADN qui lui est envoyé à domicile. Il dépose dans un tube-test un échantillon de salive qu’il renvoie directement  au laboratoire de GenePlaza pour analyse. Une fois l’analyse terminée, la personne peut accéder à ses données génétiques sur la plateforme informatique de GenePlaza. Elle peut ensuite explorer son ADN grâce aux multiples applications disponibles en ligne qui lui permettent de mieux comprendre des aspects relatifs à sa santé, à sa nutrition, ses performances sportives, etc…

 

A propos de GenePlaza:   

En 2012, Alain Coletta, Francais d’origine et docteur en bioinformatique, lance une Spin-off d’universités Bruxelloise dans le but de développer InSilicoDB, une plateforme pour la gestion et l’analyse de données génétiques destinées aux chercheurs biologistes.

 

Avec GenePlaza, l’activité est étendue aux particuliers et offre ainsi aujourd’hui une nouvelle plateforme d’applications développées par des scientifiques pour le grand public et compte déjà plus de 10.000 utilisateurs.

 

Alain Coletta, docteur en bioinformatique et CEO dit : «GenePlaza est une percée dans le monde de la génétique. C’est la première fois que les particuliers peuvent avoir accès à leur ADN et acheter en ligne des applications spécifiques en fonction de leur intérêt. Ils peuvent également autoriser le partage de leur information génétique avec des chercheurs biologistes en vue d’améliorer la recherche scientifique et obtenir en échange les informations les plus pointues sur leurs gènes et leurs conséquences. »

 

Alain Coletta

Chief Executing Officer

+32(0)489 32 59 52

alain@geneplaza.com

 

GenePlaza, meilleure DNA marketplace et rating de 4.5 étoiles sur 5 par DNAtestingchoice

 

Nous sommes heureux de partager avec vous l’analyse que DNAtestingchoice a effectué sur GenePlaza.

Ils ont fait un travail détaillé sur notre produit et sur le site et notre appstore pour donner une analyse de la satisfaction des clients:

Nous sommes heureux de la note obtenue par notre site: 4.5 étoiles sur 5!

 

 

 

Retrouvez l’analyse en anglais sur le site de DNAtestingchoice

GenePlaza a rejoint la communauté Start it @KBC!

Depuis sa création, Start it @KBC n’a jamais connu une pitchwave aussi réussie : des start-up toujours plus nombreuses et une qualité qui ne cesse d’augmenter

 

GenePlaza est fier de rejoindre la communauté de Start it et ses différents partenaires.

GenePlaza

Apprenez-en davantage sur vous grâce à votre ADN et aux applications génétiques. Vous voulez savoir d’où viennent vos ancêtres ? Ou tout simplement pourquoi vous n’aimez pas la coriandre ou l’amertume ?

Voici un preview des applications de GenePlaza

Start it @KBC: un écosystème international

Avec plus de 650 entreprises, Start it @KBC constitue le plus grand
accélérateur de start-up de Belgique. Start it @KBC soutient et promeut
l’entrepreneuriat innovant et évolutif. Pour y arriver, l’accélérateur noue
des partenariats avec des organisations et des entreprises qui partagent
la même inspiration. Start it @KBC construit ainsi un écosystème et un
réseau dynamique de start-up débutantes et en croissance, d’incubateurs,
d’accélérateurs, de mentors, d’investisseurs en capital à risque et de
partenaires expérimentés.

Grâce aux partenaires stratégiques de Start it @KBC (Accenture, Cronos,
Flanders DC, Imec, joyn, KBC, Mobile Vikings, Telenet Kickstart et divers
partenaires académiques locaux) et à un nombre toujours plus important
de mentors et d’experts, les start-up peuvent compter sur un partage des
connaissances au sein d’un large réseau, ainsi que sur des possibilités
d’hébergement et de mentorat.

 

 

Start it @KBC évolue, s’agrandit et optimalise continuellement son offre en
« co-création » avec les start-up. L’accélérateur dispose de sites à Anvers,
Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain, Courtrai et New York. La communauté
s’investit aussi fortement au niveau international, en Europe et aux Etats-
Unis. Start it @KBC fait d’ailleurs partie du Global Accelerator Network (GAN).
Les start-up qui possèdent une idée commerciale innovante peuvent la
soumettre toute l’année via le site internet. Trois fois par an, les fondateurs
de start-up sélectionnées ont la possibilité de défendre leur idée devant un
jury professionnel.

 

Retrouvez toutes les start ups membre de Start it

 

Voici le press release en Néerlandais et en Français. 

 

Start it @KBC_Dossier presse_Fev 2018_FR

Start it @KBC_Persdossier_Feb 2018_NL

 

Press room Start it

GenePlaza: l’interprétation génétique “as-a-service” d’origine belge

GenePlaza: l’interprétation génétique as-a-service d’origine belge

Voici un extrait de l’article publié sur le portail “Régional IT, Wallonie- Bruxelles”

“Gene apps store”

“Comme son patronyme l’indique, GenePlaza propose une sorte de place de marché, une “apps store” d’applis génétiques, dans laquelle tout internaute peut aller piocher afin de se faire une petite analyse perso et thématique de son ADN. Les applis seront créées (avec vérification) par des scientifiques et des développeurs lambda. “

 

Lisez l’article complet sur “Régional IT Wallonie-Bruxelles”

Un petit test ADN “pas cher” pour savoir qui vous êtes? RTBF – Août 2017

Article du 13 Août 2017 publié sur la RTBF

Un petit test ADN “pas cher” pour savoir qui vous êtes?

Même notre ADN n’aura bientôt plus de secret pour nous. 

Quels sont vos risques de devenir obèse? De quelles régions du monde viennent vos ancêtres? Les aliments amers sont-ils faits pour vous?

Toutes ces questions, une startup (ou jeune pousse)  belge vous propose d’y répondre. Gene Plaza fait analyser votre ADN et le tour est joué. Et, bonne nouvelle, le test se démocratise.

Le test ADN de plus en plus démocratique

Il y a quelques années encore, un test ADN était tout simplement impossible. Ensuite, il a été réservé aux plus fortunés. Mais bientôt, tout le monde pourra faire analyser son code génétique pour mieux se connaître. C’est en tout cas le pari d’Alain Coletta, biologiste et co-initiateur du projet. “Le premier séquençage d’ADN qui a été réalisé en 2000 et a coûté trois milliards de dollars. En 2007, Steve Jobs s’est fait séquencé et cela a coûté 700 000 dollars.

Votre Génome pour 150 euros

Aujoud’hui Gene Plaza propose cette analyse pour 150 euros. Thierry Pierson qui croit dans ce projet en est devenu l’un des investisseurs. Mais il en est aussi un utilisateur. Son envie est de mieux se comprendre lui-même: “Je sentais une grande sensibilité à certains aliments. Comme le chocolat noir, par exemple Et dans mes tests, il s’est révélé que j’étais effectivement particulièrement sensible à l’amertume.

Le principe est simple. Il suffit d’envoyer un échantillon de salive pour le faire analyser. On accède ensuite à un site pour y poser ses questions: le café est-il efficace pour moi ? Suis un lève-tôt ou un couche-tard ? Quels sont mes risques de devenir obèse ? …

Et l’investisseur se mue en démonstrateur: “Il faut cliquer dans l’application sur ‘poids’ et je vois que je suis le moins disposé à prendre du poids. Ce que mon expérience confirme, puisque jusqu’à l’âge de 40 ans, je pouvais manger et boire ce que je voulais, je ne prenais pas un gramme.

Mais attention, ce test ne prend qu’un seul paramètre en compte: l’ADN. Et pas le comportement ou l’expérience de vie de l’individu. On parle ici de prédispositions génétiques. Alors que le mode de vie et l’éducation sont au moins tout aussi importants.

Se pose la question essentielle: doit-on absolument tout savoir sur nous-même?

Retrouver l’article sur le blog de la rtbf.

Le test ADN qui vous permet de découvrir vos prédispositions – La Libre – Août 2017

Laurence Dardenne a publié un excellent article de 2 pages sur GenePlaza dans la Libre du 7 Août 2017. En voici le début.

Le test ADN qui vous permet de découvrir, à domicile, vos prédispositions au surpoids ou à la névrose

Prélever de la salive, l’envoyer au labo pour en extraire l’ADN et attendre les résultats du génotypage. Choisir alors des applications “life style” et découvrir l’origine de nos ancêtres, nos prédispositions à la névrose ou au surpoids. C’est ce que propose la plateforme GenePlaza.

La curiosité d’en savoir plus sur l’origine de nos ancêtres, notre propension à prendre du poids, nos besoins de sommeil, notre perception des goûts ou notre prédisposition à la névrose… Voilà ce qui nous a poussé à produire ces quelques millilitres de salive dans une éprouvette graduée, aussitôt envoyée sous pli postal au laboratoire belge chargé d’en extraire l’ADN et le convertir en fichier numérique. Ou comment livrer notre patrimoine génétique, ce formidable sésame pour dévoiler une foultitude de données sur notre petite personne.

Un test génétique accessible au grand public – “qui ne doit pas être confondu avec une analyse médicale ou un diagnostic” -, c’est en effet ce que propose GenePlaza, une plateforme récemment lancée en Belgique, qui “met en relation des individus ayant accès à leur génome avec des fournisseurs de rapports génétiques. Pour les individus n’ayant pas encore accès à leurs génome, la plateforme propose un service de séquençage“, nous explique Alain Coletta, l’un des co-fondateurs de cette plateforme qui “offre des applications génétiques pour apprendre à mieux vous connaître“.

Alors, concrètement, comment fonctionnent ce test génétique et son interprétation ? Explications des étapes successives du processus et analyse des résultats de l’expérience.

1. Le kit ADN : comment se le procurer et l’utiliser ?

Pour se procurer le kit, vendu par GenePlaza au prix de 145 € et 6 € de crédit gratuit pour les apps génétiques (offre promotionnelle de lancement), il suffit de se rendre sur le site web de geneplaza.com. Envoyé au domicile dans un délai de 3 à 10 jours ouvrables maximum, il comprend un petit tube gradué dans lequel déposer une quantité de salive bien indiquée. Attention : dans les 30 minutes précédant le prélèvement, il est interdit de boire, manger, fumer, se brosser les dents ou mâcher du chewing-gum. Histoire de ne pas fausser les résultats. De même, on veillera à ajouter le tampon de stabilisation dans les 30 minutes, comme précisé dans le manuel. L’opération terminée, il ne reste plus qu’à expédier au laboratoire le prélèvement de salive.

Lisez la suite de l’article de 2 pages publié dans la libre en suivant ce lien vers le site de La Libre

Gene Plaza, l’ADN à portée de clic – Le vif – Mai 2017

 

Gene Plaza, l’ADN à portée de clic

Et si votre ADN pouvait changer votre vie ? Une spin-off belge lance la plateforme en ligne Gene Plaza. L’ambition : permettre à chacun de décrypter une partie de ses données génétiques.

 

Quelles sont les origines de vos ancêtres ? A quel moment devriez-vous aller dormir ou prendre un café ? Quel est votre perception du goût ? Etiez-vous prédisposé à faire des études ? Les réponses à ces questions figurent, en partie, dans votre ADN, dans cette part d’inné propre à chaque individu, bien avant les expériences qui l’ont façonné au cours de sa vie. L’interprétation des données génétiques s’est longtemps arrêtée aux portes des laboratoires. Mais la baisse du coût des technologies ouvre progressivement l’accès de cette mine d’informations à un public bien plus large. C’est dans cette optique que Gene Plaza, une plateforme génétique en ligne accessible à tous. Une première à l’échelle européenne.

 

A moins de disposer déjà de ses propres données génétiques, comme c’est le cas pour quatre millions de personnes à travers le monde, chaque visiteur peut y commander un kit pour prélever son propre ADN. Les quelques millilitres de salive récoltés dans un flacon sont ensuite envoyés dans un laboratoire, où l’échantillon est analysé selon la technique du génotypage. Moins onéreuse que le séquençage, celle-ci consiste à décrypter le génome à 700 000 endroits précis. Pour le moment, le processus coûte environ 300 euros. Mais les deux développeurs de Gene Plaza, Alain Coletta et Robin Duqué, espèrent ramener le prix en dessous d’une centaine d’euros, grâce à de nouvelles technologies. Un mois plus tard, l’utilisateur peut accéder à ses données génétiques, avec la garantie explicite que celles-ci resteront anonymes et personnelles. Elles pourront lui servir tout au long de sa vie.

 Lifestyle plutôt que médical

Pour lire la suite de l’article de Christophe Leroy sur Le Vif / L’express, suivez ce lien.